La Société civile au Bénin compte sept composantes selon la ‘’Charte des Organisations de la Société civile’’.
Les différentes composantes de la Société sont :

  • les organisations non gouvernementales
  • les organisations confessionnelles et religieuses
  • les chefferies traditionnelles
  • les organisations socioprofessionnelles
  • les associations
  • les organisations de médias
  • les organisations syndicales

La mission sociale de chaque OSC est définie de manière explicite, connue et comprise par ses membres, salariés, bénévoles et volontaires éventuels, selon la Charte des Organisations de la Société civile. Cette définition précise un domaine principal d’activités et éventuellement d’autres domaines d’activités secondaires et lève tout équivoque sur sa vocation apolitique, notamment par rapport aux relations de ses dirigeants avec les acteurs des sphères politique et privée.

Cadres de concertation

Recommandation du forum sur le recentrage du concept de la société civile tenu en septembre 2007, le Cadre National de Concertation des organisations de la société civile suscite des débats quant à sa mise en place. Loin des polémiques, l’enjeu est plus que probant en ce qui concerne la structuration des OSC au Bénin. Le Rapport du Focus Group Discussion et des concertations restreintes avec quelques acteurs clés présente l’état des lieux de la mise en place d’un Cadre National de Concertation.

Le Cadre National de Concertation est une recommandation du forum sur le recentrage du concept de la société civile tenu en septembre 2007 et fait partie des outils clés d’application de la charte aux réalités et spécificités des différentes composantes de la société civile béninoise telles que définies lors du forum de recentrage. Ce cadre devra favoriser le raffermissement de la responsabilisation des OSC dans l’identification, la réalisation et la pérennisation des actions visant au renforcement de leurs capacités de façon à leur permettre d’agir plus efficacement dans tous les domaines de la vie économique et sociale. De l’état des lieux présenté par le consultant commis par la Maison de la Société Civile, secrétariat technique du Comité National de Suivi des actes du forum sur le recentrage du concept de la société civile, il se dégage de nombreux constats :

Objectifs des cadres existants

Les cadres de concertation existants visent plusieurs objectifs dont les plus importants sont :

  • (auto) Régulation des activités des OSC
  • Représentation des OSC
  • Recherche de synergie d’actions
  • Exercice de contrôle et de Suivi des activités/projets des collectivités décentralisées
  • Recherche d’opportunités pour les OSC membres
  • Reconnaissance officielle au niveau communal et départemental
  • Point des activités exécutées par les bureaux
  • Autres activités de développement

Structuration du Cadre de concertation des OSC

La structuration du cadre de concertation des organisations de la société civile, selon le rapport du consultant, sera de type pyramidal avec une représentativité orientée de la base militante plus large vers le sommet plus étroit. Le niveau arrondissement représente la base militante. De ce point de vue et conformément au découpage territorial en vigueur au Bénin, on distinguera :

  • Les Bureaux d’arrondissement
  • Les Bureaux de communaux
  • Les Bureaux départementaux en respectant les couplages administratifs actuels à savoir Atacora/Donga, Atlantique/Littoral, Borgou/Alibori, Mono/Couffo, Ouémé/Plateau et Zou/Colline
  • Le Bureau National représentant à la fois tous les départements et toutes les sept composantes des OSC

Les structures

La structure militante de base est celle des OSC. Les grands réseaux ou faîtières qui ont un large champ d’action y seront associés. Le cadre de concertation est une structure nationale unique avec des démembrements ou structures décentralisées à différents niveaux territoriaux comme il suit :

  • National
  • Département
  • Commune
  • Arrondissement

Chaque niveau est coordonné par un bureau composé des représentants de toutes les composantes des OSC et suivant une répartition de base équitable.

Le cadre de concertation de la société civile au Bénin a un caractère inclusif total et s’impose à toutes les OSC. L’adhésion au cadre de concertation est automatique et systématique pour toutes les OSC ayant bouclé leur procédure de reconnaissance officielle quel que soit le niveau (communal ; départemental ou national). Cette disposition qui est en conformité avec la charte de la société civile a l’avantage d’éviter la démultiplication des cadres de concertation.

Etats des lieux de la Société Civile

La société civile béninoise s’est imposée ces dernières années comme une force incontournable dans le processus de démocratisation en cours dans notre pays. Malgré ces acquis elle peine encore à se structurer et butte contre de nombreuses difficultés.

Selon le rapport sur l’état des lieux de la situation de la société civile, élaboré en octobre 2004, le monde des OSC béninoises est extrêmement diversifié, tant par la nature juridique, l’objet des organisations que par le niveau d’organisation. Une situation qui se traduit par l’utilisation d’une terminologie floue. La définition d’une typologie des Organisations de la société civile s’avère un exercice fastidieux. Mais à partir des critères de légitimité et de la nature des enjeux, quatre grands types d’OSC se dégagent. Il s’agit, selon le rapport :

  • des organisations représentatives et leurs faîtières Elles ont pour fonction de représenter les intérêts de leurs membres et de gérer des actions qui les concernent directement.
  • des organisations de défense Ce sont des organisations de lutte syndicale et de dénonciation des travers dans la gestion des affaires publiques et les rapports sociaux. Elles agissent pour la défense des intérêts d’une catégorie sociale ou de l’intérêt général.
  • les organisations d’intermédiation Ce sont des clubs d’acteurs cooptés et rémunérés pour offrir à partir de leurs compétences des services à titre gracieux et/ ou lucratif à un segment ou à l’ensemble de la population.
  • les chefferies issues de l’histoire et les mouvements d’obédience confessionnelle

Forces et faiblesses des OSC

Les OSC, depuis près de vingt ans, jouent un rôle déterminant dans la vie du pays, en particulier dans le retour et l’ancrage du système démocratique national. Ceci, selon le rapport sur l’état des lieux de la situation de la société civile, a conduit à la reconnaissance du rôle des OSC et à leur croissance exponentielle. Les OSC sont aujourd’hui présentes sur l’ensemble du territoire national et dans tous les segments de la population. Les ressources humaines, les compétences et les expériences qu’elles capitalisent, constituent un potentiel fort en matière de dynamique locale. Toutefois, il se pose à elles un certain nombre de problèmes qui relèvent de l’identité et de la clarification des domaines de compétence, de la gouvernance. La capacité de mise en œuvre des actions se trouve être limitée, de même que l’articulation entre les différents acteurs de la société civile. On note également un manque de circulation de l’information.

Des problèmes auxquels la Maison de la Société Civile tente d’apporter des solutions à travers son offre de services. L’accompagnement et l’appui-conseil aux OSC constituent un pas franchi en ce qui concerne la structuration et l’efficacité de ces organisations.