La Maison de la Société Civile du Bénin est appelée à promouvoir les Organisations de la Société Civile au Bénin en coopération avec d’autres acteurs qui partagent cette vocation.

La vision de la MdSC est d’instaurer une société à travers laquelle les acteurs non étatiques (OSC, secteur privé, etc.) participent à des processus de dialogue avec l’Etat pour la définition, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des programmes et des politiques de développement du Bénin.

 

La Maison de la Société civile a pour ambition de devenir une organisation incontournable, autonome, grande et professionnelle.

  • Incontournable parce qu’elle entend être une organisation de référence au Bénin sur les problématiques relatives à la promotion et au renforcement de la Société civile
  • Autonome parce qu’elle entend l’être tant au niveau technique que managérial et financier
  • Grande parce qu’elle a l’ambition de mener un fort volume d’activités et de couvrir l’ensemble du territoire national
  • Professionnelle parce qu’elle vise à développer des pôles d’expertises internes et externes et mettre en œuvre des stratégies, actions, méthodologies et outils les plus performants et innovants

Trois grandes valeurs caractérisent la Maison de la Société civile. Il s’agit de :

  • L’honnêteté : La MdSC met un point d’honneur à respecter ses textes et engagements. Elle promeut la franchise et l’authenticité des personnes ; assure une bonne gouvernance et transparence de son organisation. Elle affirme également sa volonté de résoudre les difficultés rencontrées et développe des partenariats équitables.
  • Le professionnalisme : La MdSC développe des compétences fortes (techniques, managériales et stratégiques) dans une posture d’accompagnement des acteurs qui la sollicitent. Elle travaille constamment à améliorer ses résultats et son impact par une recherche constante d’innovation et de productivité.
  • L’ouverture : La MdSC est ouverte à l’ensemble de ses membres en développant une neutralité absolue, promeut le respect des personnes et de leurs idées. Elle écoute l’ensemble des points de vue et propositions qui lui sont faites dans une optique d’intégration et non d’exclusion.