De 2004 à 2018, ESFB a contribué au renforcement de moyens et des capacités de production de lapins d’environ 650 cuniculteurs dans le Sud-Bénin. Les actions entreprises avec environ 70 organisations paysannes ont permis de promouvoir et de consolider l’économie familiale des ménages pour satisfaire les besoins de première nécessité. Des producteurs sont passés d’une capacité d’accueil de moins de 10 cages à 20 voire 100 cages. Mais la productivité des exploitations demeure faible (portée de 4-5 lapereaux). En zone rurale, environ 90 % des exploitations ont moins de 20 lapines-mères à statut génétique imprécis. Les infrastructures et équipements (cages, mangeoires, abreuvoirs et boites à nid) sont encore à perfectionner, tout comme les normes pour une production planifiée en bandes. L’alimentation à base de composées granulées est combinée à l’aliment composé farineux et l’herbe, et représente un coût important pour l’éleveur, tout en restant très dépendante des intrants extérieurs. Une étude a été réalisée par ESFB/ESF sur l’élaboration et la diffusion d’une formule alimentaire à base de produits locaux.

La présente étude a pour visée finale d’évaluer le potentiel de développement de filière courte et locale Cuniculture dans le Sud Bénin afin de confirmer aux commanditaires l’intérêt d’apporter un appui à la filière et de développer une action pour en soutenir le développement.

Ci-joint les termes de référence de l’étude.

TDR Etude Filiere Cunicole_Benin_20_06_19